Qui est l’entrepreneur préféré des clients ? Comment le devenir?

Afrik Eveil

mer

22 novembre 2017

Qui est l’entrepreneur préféré des clients ? Comment le devenir?

Par Afrik Eveil | Catégorie: afrikeveil | Tags: afrikeveil | il y a 2 ans

Par Diada Lompo

Une chose est certaine: le monopole tue. Mais ce qu’on ignore souvent, c’est que la concurrence tue aussi, et même autant que le monopole. Le monopole tue les consommateurs, la concurrence tue les entrepreneurs. Beaucoup d’entrepreneurs pris au piège d’un environnement hyper concurrentiel font recours à la baisse des prix pour pouvoir survivre. Chose qui ronge les marges bénéficiaires jusqu’au point où l’activité cesse d’être rentable et l’entrepreneur est obligé de fermer sa boîte. Or il ne devrait pas en être ainsi. Pour avoir un marché prospère et durable, il faut que les transactions profitent autant aux consommateurs qu’aux entrepreneurs qui produisent l’objet de change. L’objectif de tout entrepreneur devrait donc être d’éviter la concurrence et créer un monopole équilibré qui ne tue pas les consommateurs.

Œuvrer à créer une forte valeur ajoutée pour sa clientèle

Alors, comment peut-on atteindre un tel équilibre qui semble irréaliste?   Au lieu de faire la même chose que tout le monde, l’entrepreneur chouchou des clients doit plutôt œuvrer à la création d’une forte valeur ajoutée pour sa clientèle. Dans ce sens,  il existe plusieurs moyens de se démarquer de ses concurrents et faire aux clients une offre qu’ils ne peuvent refuser, tout en protégeant sa marge bénéficiaire.  J’aborderai aujourd’hui un seul de ces moyens: la réorganisation des facteurs de production. Les autres moyens seront l’objet des  publications prochaines.

Un constat s’impose: pour réorganiser les facteurs de production d’un secteur donné, l’entrepreneur procède à une analyse de la situation. Il observe d’abord les contraintes de son secteur et déterminé les éléments de couts réels qui affectent le cout de production final. Ensuite, il élimine les facteurs facultatifs et redondants ou les remplace par d’autres moins couteux pour obtenir les mêmes résultats que ses concurrents. Pour vraiment se démarquer de la concurrence, l’entrepreneur remet tout en cause et crée de nouveaux procédés de production tellement innovants qu’ils transforment fondamentalement le secteur d’activité, lui permettant ainsi de produire moins cher.

Cas du secteur de l’automobile

Au début des années 1900, Henri Ford a fait un constat. Des ingénieurs mécaniques allemands (Gustav Daimler et Karl Benz) avaient déjà créé l’automobile depuis 1886 comme moyen de transport alternatif au chariot tiré par les chevaux. Cependant les coûts de production (notamment ceux liés au recrutement des experts en mécanique auto) étaient tellement élevés qu’il fallait vendre ces voitures à des prix largement au-dessus de la portée des consommateurs. Les voitures n’étaient pas pour n’importe qui. Et ce n’est pas tout. En quelques années, de 1886 à 1900, il y avait déjà plus de 2000 fabricants d’automobiles en Europe et aux États-Unis. Chaque fabricant disposait d’un ou quelques bons mécaniciens qui s’évertuaient à produire un ou deux véhicules par an. Il est bien dit par an!  Dans un tel contexte, Ford décida de faire autrement. Il remarqua un abattoir à Detroit qui produisait des carcasses de cochons en un temps record et qui parvenait à alimenter la ville en viande à des prix abordables. Il rendit visite à l’abattoir en se disant que si produire autant de viande pouvait être fait en une journée, il devait y avoir une méthode secrète. C’est ainsi que le maître boucher lui expliqua la chaîne de production de l’abattoir: accrochée à une chaine roulante au plafond, la carcasse de viande défilait le long d’une grande table. Le long de la table étaient également arrêtés des bouchers armés de couteaux qui coupaient chacun un morceau. Ils découpaient ainsi les porcs en quelques secondes et étaient toujours prêts pour les carcasses suivantes.

De Henri Ford à Elon Musk : l’efficacité en 21 secondes

Alors, Henri Ford s’en inspira et créa la ligne de production la plus efficace de son temps: une  chaîne de travail qui produisait une voiture toutes les 21 secondes! Pendant que ses concurrents produisaient une voiture par an. Cette technique propulsa l’inventeur à des années lumières devant ses concurrents. En modifiant l’assemblage, il n’avait plus besoin de beaucoup d’experts pour fabriquer ses voitures. Sa structure des couts n’avait plus rien à voir avec ses concurrents. Aussi, produisant une si grande quantité de voitures à coûts bas, il était aussi parfaitement indiqué de les vendre moins cher pour pouvoir tout écouler. Il devint ainsi le chouchou de clients qui pouvaient s’offrir une voiture au prix d’un cheval. Quelle valeur ajoutée! Ce sont ces genres d’entrepreneurs que les clients aiment et récompensent gracieusement du fond de leurs portefeuilles.

Cela dit, la stratégie de concurrence par la maitrise des facteurs de production ou leur réorganisation ne garantit pas le succès à long terme. Ford n’est plus le leader de l’industrie automobile et Tesla, nouvellement arrivé sur le marché en produisant des véhicules électriques haut de gamme, est désormais le leader de l'automobile avec une capitalisation boursière de plus de 50 milliards de dollars. Comment est-ce que le fondateur de Tesla, Elon Musk, s’y est-il pris? C’est l’objet de ma publication prochaine.

Fondation Afrik Eveil © 2020 Tous Droits Réservés. By Yanfoma.